Société d'histoire de La Haute-Saint-Charles

Loretteville

La ville


Connue sous le nom de village Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette jusqu'en 1913, Loretteville est située le long de la rivière Saint-Charles, à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest du centre-ville de Québec. En 1913, elle devient le chef-lieu du Comté, et elle possède la moitié de la population de la paroisse.

Depuis mai 1947, la municipalité de Loretteville est incorporée en ville sous le nom de Ville de Loretteville. Le premier maire de la ville est Maurice Pleau.

La ville fait maintenant partie de la ville de Québec et de l'arrondissement de la Haute-Saint-Charles.

La rue principale de la ville est la rue Racine.

 

Le couvent


Les sœurs de la Charité de St Louis de France viennent s'installer dès 1905 à Loretteville. La fondatrice du couvent de Loretteville est la mère Saint Ambroise.  

Il y a d'abord un couvent en bois de deux étages qui est situé à la place qu'occupe le collège de Loretteville aujourd'hui.

Et en 1911, le couvent qui est l'actuelle bibliothèque Chrystine Brouillet ouvre ses portes et reçoit neuf religieuses et neuf pensionnaires.

Deux ans plus tard, un nouveau cours apparaît : l'école ménagère. Le couvent est deux fois agrandi en 1930 et 1942.

 

L'église

 

La paroisse Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette est créée en 1794 à la suite de plusieurs requêtes de paroissiens qui soutiennent que le curé ne peut desservir la totalité de la paroisse. Cette création ampute une bonne partie de la paroisse de Saint-Charles-Borromée qui était la paroisse qui desservait jusqu'à là la région.

On construira dès 1795, le presbytère auquel sera annexé une chapelle. Ce ne sera qu'en 1810 qu'une première église sera érigée. Elle sera néanmoins démolie en 1891 pour être agrandie, car la population de la paroisse a considérablement augmenté. La deuxième église sera achevée en 1903, mais sera détruite par le feu le 14 décembre 1908.

 

Le troisième temple sera construit en suivant le même modèle que l'église précédente et il sera complété en 1911. Le curé Philéas Lessard, qui avait bravé les flammes lors du dernier incendie pour sauver les objets sacrés, mourut d'une crise cardiaque lors de la cérémonie d'inauguration. Cette église sera détruite par un violent incendie en 1967. Le contexte de l'époque, de moins en moins de catholiques pratiquants et la tenue du conseil œcuménique de Vatican II où le faste de l'Église est en quelque sorte mis au rencart, va faire que le quatrième temple va avoir une architecture qui sera bien différente de celle traditionnellement utilisée.

Rue racine (au coin de la rue des Ursulines, qui n'existait pas à l'époque

Loretteville, vue probablement du haut du couvent.

Première église de Saint-Ambroise-de-la-

Jeune-Lorette

Deuxième église (1903-1908)

Intérieur de la deuxième église

Troisième église (1911-1967) vue du sud

Troisième église (1911-1967) vue du nord

Intérieur de la troisième église

Intérieur de la troisième église

Troisième église (1911-1967)

Troisième église (1911-1967)

L'église en feu (16 février 1967)

L'église en feu (16 février 1967)

L'église après l'incendie

À vous la parole...

Nous avons brièvement parler d'histoire, nous vous offrons maintenant la section suivante pour vous permettre de partager vos commentaires, vos souvenirs, vos anecdotes concernant la présente section sur Loretteville .

 

Pierre Gros Louis

Je trouve ça vraiment intéressant

Claire Armitage

Malgré que je demeure en Ontario depuis 29 ans, ces images rapellent mon enfance. Bonne représentation de ma ville.